Qu'est-ce que la biorésonance ?

La résonance

est le phénomène qui consiste à vibrer de façon identique.

Si vous percutez un diapason et le faites vibrer parmi des centaines d’autres diapasons, seul le diapason identique se mettra à vibrer (sans être percuté) ; il se mettra « en résonance » avec votre diapason.

La biorésonance

Le phénomène de résonance est appliqué aux tissus vivants.

De nombreuses découvertes et recherches (notamment des physiciens russes) ont permis de démontrer que chacune de nos cellules vibrait à une fréquence vibratoire du tissu pour laquelle la cellule était prédisposée sur le plan embryologique (*). 

Il s’agit de renvoyer au corps une fréquence physiologique vibratoire propice à sa réparation, le phénomène de résonance entraîne le rééquilibrage du fonctionnement des organes et une optimisation de la communication entre les organes. 

L'eau, omniprésente et douée de mémoire, joue un rôle essentiel de vecteur dans la plupart des applications de biorésonance.

Avec la biorésonance, on participe à la restauration d’un terrain vibratoire et énergétique qui va pouvoir aider, éventuellement en complément d’un traitement médical, à accompagner le patient vers un état de Santé. On agit sur les plans physique, biologique, énergétique et émotionnel.

 

Les fondements des techniques de biorésonance

Dès les années 1920, Georges Lakhovsky, physicien et biologiste Français d’origine Russe avait découvert que les cellules pouvaient communiquer entre elles en utilisant des ondes en dehors de la biochimie classique.  Ce grand scientifique  précurseur de la biorésonance, a étudié et mis au point, en plus  des circuits oscillants pour  les êtres vivants (plantes, animaux et êtres humains), des appareils tels que l’Olom (l’oscillateur à longueur d’ondes multiples) et le radio-cellulo-oscillateur. Ces appareils permettaient de traiter en réaccordant les cellules du corps entre elles.

Issus des travaux scientifiques Russes, les systèmes de biorésonance sont basés sur les systèmes  NLS (systèmes dynamiques non linéaires) et sur  les technologies issues de la  physique quantique. Ce sont des  analyseurs de  biophysique d’évaluation et de régulation de l’équilibre des champs électromagnétiques du système nerveux central. Le but est  de corriger les champs vibratoires d’informations subtiles émis par l’organisme humain en passant par les ondes ...

Selon les théories de la thérapie quantique, chaque organisme vivant (cellule, organe, etc.) correspond à une fréquence électromagnétique qui lui est propre. Lorsqu’un organe est « faible», sa fréquence est différente de celle de l’organe sain.

Selon les principes de la médecine chinoise l’organisme est un tout, dont les parties sont reliées par un flux d’énergie vitale qui circule à travers des méridiens. Ces derniers s’entrelacent à travers un réseau couvrant tout le corps. La gêne, la douleur, le stress et la maladie s’expliquent par une stagnation du Ki, qui bloque les méridiens, provoquant une surcharge ou une carence d’énergie dans les organes. Ces appareils permettent de faire re-circuler le Ki dans l’organisme selon un système non linéaire.

Les méthodes de biorésonance sont naturelles et non invasives, elles sont basées sur nos fascinantes capacités d’homéostasie (**) et d’autoguérison.

(*)L'embryologie est une discipline scientifique qui englobe la description morphologique des transformations de l'œuf fécondé en organisme et l'étude de leur déterminisme. (Wikipédia)

(**)En biologie et en systémique, l’homéostasie est un phénomène par lequel un facteur clé est maintenu autour d'une valeur bénéfique pour le système considéré, grâce à un processus de régulation. (Wikipédia)